Le système universitaire

A la rentrée de septembre 2017 il y a 392 000 étudiants inscrits dans les différents établissements bavarois. La Bavière est attractive pour plusieurs raisons : le taux de numerus clausus plus faible que la moyenne en Allemagne, la reconnaissance internationale de la qualité de ses universités (les universités de Munich sont dans le top 100 du classement de Shanghai en 2017) ou encore le fait que 8 des 9 universités publiques soient dans le programme fédéral d’Excellenzinitiative en 2017.

Il y a de nombreuses différences avec le système universitaire français, même si les deux systèmes sont intégrés dans le processus de Bologne. Nous verrons d’abord comment s’organisent les études en général, puis les différents types d’établissements pour faire ses études en Bavière. En fin d'article se trouve une liste des établissements d'enseignement supérieur en Bavière.

 

ORGANISATION GENERALE DES ÉTUDES

Les établissements bavarois ont, comme les français, adopté le système harmonisé européen LMD (Licence-Master-Doctorat). Ils comptent cependant en semestres là où les établissements français comptent en années. Ainsi, une licence se valide non pas en trois ans, mais avec (au moins) 6 semestres. Un master se valide en 4 semestres. Cela a pour conséquence de permettre aux étudiants de débuter les études à l’automne mais également au printemps, alors qu’en France le début des cours est le plus souvent en automne.

L’année académique est donc divisée en deux semestres :

  • le semestre d'hiver (WS, Wintersemester), le plus souvent du 1er octobre au 31 mars. Inscription auprès de l'établissement choisi en général jusqu'au 15 juillet et cours dispensés du 15 octobre au 15 février.
  • le semestre d'été (SS, Sommersemester), le plus souvent du 1er avril au 30 septembre. Inscription auprès de l'établissement choisi en général jusqu'au 15 janvier et cours dispensés du 15 avril au 15 juillet.

En fin de semestre, la période exempte de cours (vorlesungsfreie Zeit) vous permet de rédiger des exposés dans le cadre de séminaires (Seminararbeiten), d'avoir une période de révisions puis de passer les examens, de faire des travaux pratiques et surtout d'effectuer des stages obligatoires, pratiques ou de recherche, plus fréquents à tout niveau d'étude en Allemagne qu'en France.

Les formations sont comme en France divisées en différentes unités. On distingue les cours magistraux (Vorlesungen), les séances d'exercices ou de travaux dirigés/pratiques (Übungen/Praktika), et les séminaires (Seminare). Par rapport aux études universitaires en France, les cours magistraux représentent un moindre volume horaire dans l'emploi du temps ; par contre, vous devrez suivre plus de séminaires, qui revêtent plus d'importance. Ceci implique plus de travail personnel et de discussions en petits groupes ou avec les professeurs. Les professeurs reçoivent également les étudiants dans leur bureau pendant la Sprechstunde (horaires hebdomadaires, affichés le plus souvent sur leur porte). N'hésitez donc pas à aller les voir dès les premiers cours ou aux premières difficultés.

Les établissements publient tous les semestres un programme des différents cours (Vorlesungsverzeichnis), la plupart du temps disponible sur Internet, que vous pouvez consulter pour vous faire une idée précise des programmes. Chaque faculté fixe en effet le règlement des études et les conditions pour la validation d'unités de valeur : nombre d'heures de cours ou de séminaires à suivre, modalités d'examens, et surtout, en vue de la reconnaissance de vos études suivies en Bavière, nombre de points ECTS ("European Credit Transfer System", système européen d'équivalence d'unités de valeur).

 

LES DIFFERENTS TYPES D’ETABLISSEMENTS

Les deux principaux types d'établissement d'enseignement supérieur en Allemagne sont les universités et les Fachhochschulen (FH). Il existe aussi des écoles spécialisées pour l’étude des arts.

Le système des Grandes Écoles n’a pas d’équivalent Outre-Rhin. L’enseignement professionnalisant n’est pas moins considéré que l’enseignement plus académique. Les différentes disciplines peuvent être étudiées à l’université ou en Fachhochschule. Le choix des étudiants pour l’une ou l’autre se fait sur d’autres critères : la sélectivité, la spécialisation et la professionnalisation des cursus.

Il n'y a pas de concours pour démarrer ou faire des études en Allemagne, mais une sélection peut avoir lieu pour certaines disciplines, et/ou pour être accepté dans certains établissements (Numerus Clausus). Elle diffère selon les disciplines et même selon les établissements. Cette sélection se base essentiellement sur la note du baccalauréat obtenue, mais ne concerne pas les étudiants étrangers qui veulent s'inscrire avec un niveau L2 dans ce type de cursus.

Les cursus proposés à l’université se distinguent par leur fort généralisme. La formation théorique est aussi très importante. Comme les programmes sont construits en semestres en non pas en années d’études, plus de flexibilité et de liberté sont laissées aux étudiants dans le choix de la combinaison des matières, le rythme de passage des examens. Cela permet également aux étudiants de réaliser plus facilement des semestres de stage pour mettre en pratique l’enseignement théorique.

Les cursus proposés dans les Fachhochschule se distinguent eux par un enseignement beaucoup plus professionnalisant et en forte interaction avec le monde de l’entreprise. Les étudiants sont obligés d’aller passer un ou plusieurs semestres au sein d’une entreprise lors de leurs études, et les professeurs ont souvent un parcours plus mixte que les professeurs à l’université.

Les diplômes de licence (Bachelor) et de master sont sanctionnés au-delà des examens par l’écriture d’un mémoire, un travail scientifique écrit durant une période pouvant aller de 3 à 12 mois. Quelques disciplines sont sanctionnées par un Examen d'Etat (Staatsexamen). Il s'agit du droit, de la médecine, de la pharmacie et des études pour devenir professeur de l'enseignement primaire et secondaire (Lehramt). Ils sont nécessaires pour pouvoir exercer ces professions en Allemagne et s’obtiennent le plus souvent en parallèle des études dans le système LMD. Ils sont équivalents aux concours français. Il est possible de réaliser un doctorat dans toutes les universités et dans certaines Fachhochschulen.

 

LISTE DES ÉTABLISSEMENTS BAVAROIS

 

  • Les universités d'Etat

Universität Augsburg

Otto-Friedrich Universität Bamberg

Universität Bayreuth

Friedrich-Alexander Universität Erlangen-Nürnberg

Ludwig-Maximilian Universität München

Technische Universität München

Universität Passau

Universität Regensburg

Universität Würzburg

 

  • Les autres universités

Katholische Universität Eichstätt-Ingolstadt

Universität der Bundeswehr München

 

  • Les Fachhochschule

Ostbayerische Technische Hochschule Amberg-Weiden

Hochschule für angewandte Wissenschaften Ansbach

Hochschule für angewandte Wissenschaften Aschaffenburg

Hochschule für angewandte Wissenschaften Augsburg

Hochschule für angewandte Wissenschaften Coburg

Technische Hochschule Deggendorf

Hochschule für angewandte Wissenschaften Hof

Technische Hochschule Ingolstadt

Hochschule für angewandte Wissenschaften Kempten

Hochschule für angewandte Wissenschaften Landshut

Hochschule für angewandte Wissenschaften München

Hochschule für angewandte Wissenschaften Neu-Ulm

Technische Hochschule Nürnberg Georg Simon Ohm

Ostbayerische Technische Hochschule Regensburg

Hochschule für angewandte Wissenschaften Rosenheim

Hochschule für angewandte Wissenschaften Weihenstephan-Triesdorf

Hochschule für angewandte Wissenschaften Würzburg-Schweinfurt